Liens fleuris #1

Florilège hebdomadaire de bon savoir

(De la data, mais pas que)

***

  • South by Southwest : bric-à-brac optimiste, foisonnant, toujours d’avant garde
  • Tarir le flux et verrouiller le code. Web is Dead.
  • Accords BnF : l’Etat aliène le domaine public
  • De la « Data Science » à l’infovisualisation
  • Visualization Experts: Data Needs Context and Clarity to Connect with Audience
  • Tools, Slides and Links from NICAR13
  • Frédéric Lordon : De quoi ce que nous vivons est-il la crise ?
  • Open Government : peut-on écrire la loi tous ensemble ?
  • Amanda Palmer: The art of asking
  • ***


    drapeau-france-icone-7111-48
    South by Southwest : bric-à-brac optimiste, foisonnant, toujours d’avant garde

    La collaboration de masse en réseau devient un élément clé du développement de projets, l’organisation d’initiatives, voire la mobilisation politique.

    Directeur de la prospective chez « France Télévisions », Eric Scherer offre un panorama complet de son quatrième déplacement à Austin pour le festival interactif South by Southwest (SxSW), « haut-parleur important d’une avant-garde technologique mondiale » ; du transfert de pouvoir vers les individus ; du mariage des mondes réels et virtuels ; de la disparition de l’argent liquide ; des inquiétudes d’Al Gore pour la démocratie étatsunienne ; des derniers gadgets à la mode.

    (« Meta-Media », texte en français, 14 mars 2013)



    drapeau-france-icone-7111-48
    Tarir le flux et verrouiller le code. Web is Dead.

    I have a Dream … ou I Have a DReaM … Il va falloir choisir.

    Intéressant billet d’Olivier Ertzscheid qui rapproche, ici, la décision de Google d’en finir avec son lecteur de flux RSS avec, là, le pas de côté conciliant et remarqué du consortium W3C et de son gourou Tim Berners-Lee vers l’éventuelle introduction de DRM dans le HTML ; critique argumentée des acteurs et organisateurs de « l’infobésité » qui, aujourd’hui, se mettent en position de s’accaparer le moindre pouvoir sur le contenu.

    (« Affordance », texte en français, 14 mars 2013)



    drapeau-france-icone-7111-48
    Accords BnF : l’Etat aliène le domaine public

    Afin de réaliser la numérisation d’une partie de son fonds […] la BnF a signé un accord […] qui stipule qu’à l’issue de la numérisation des oeuvres, seule une sélection de 3 500 ouvrages (soit 5% du volume numérisé) sera disponible sur le site […] Gallica, le reste étant exploité commercialement de façon exclusive par [ces] quatre sociétés privées pour une durée de 10 ans.

    Excellent billet de vulgarisation signé Claire Le Strat et Olivier Michel, mettant en lumière l’absurdité et la contradiction du dispositif de numérisation du fonds de la bibliothèque nationale, élaboré pour restreindre l’accès du grand public, sous leur forme numérique et dématérialisée, à des oeuvres par ailleurs accessibles physiquement sur le site de la BnF ; des questions sur les motivations idéologiques et matérielles qui ont poussé ses instigateurs à inventer ce projet « contre-nature ».

    (« Fondation Copernic », texte en français, 20 février 2013)



    drapeau-france-icone-7111-48
    De la « Data Science » à l’infovisualisation

    Nous ne sommes pas de purs esprits, des spectateurs les yeux rivés sur les écrans, mais également des acteurs possédant un corps doté de multiples canaux sensoriels.

    Rémi Sussan fait un résumé instructif en deux parties (Qu’est-ce qu’un data scientist ? et Rendre tangible la friction des données) de la journée d’étude PraTIC organisée récemment aux Gobelins ; de la tentative de définir le « data scientist » ; de l’imbrication de la science et de l’art (et des risques) du storytelling ; de l’importance du contexte et de la lisibilité de l’information ; du coût réel de la donnée ; rôle du lecteur dans la constitution de celle-ci.

    (« Internet Actu », texte en français, 6 mars 2013)



    drapeau-royaume-uni-icone-7511-48
    Visualization Experts: Data Needs Context and Clarity to Connect with Audience

    Data alone doesn’t tell the story.

    Sandy Smith livre un compte-rendu passionnant de la Tapestry Conference (sponsorisée par Tableau Software) et des interventions principales autour de la représentation de la donnée ; réflexions sur le storytelling, des dangers à offrir trop d’importance à la donnée brute et de la révolution à venir dans l’approche de la narration de l’information ; de l’importance du contexte et de la simplicité dans l’exécution de la démarche.

    (« Data Informed », texte en anglais, 4 mars 2013)



    drapeau-royaume-uni-icone-7511-48
    Tools, Slides and Links from NICAR13

    No one could possibly absorb and remember everything presented, so below is your memory card.

    Chaque année à Louisville, journalistes de données et stats junkies se réunissent durant quatre jours au cours de la Computer Assisted Reporting conference (NICAR). Chrys Wu – dont on lira également le compte-rendu détaillé de ces conférences au doux parfum de hackathon convivial sur le « Nieman Lab » – a eu l’excellente idée de dresser une liste exhaustive des présentations, tutoriels, exposés, outils, logiciels, littérature apportés par ces éminents journalistes. Une mine d’or de liens, qui vous fera largement la journée.

    (« Ricochet by Chrys Wu », texte en anglais, 27 février 2013)



    audio-haut-volume-icone-7437-48
    Frédéric Lordon : De quoi ce que nous vivons est-il la crise ?

    La crise ce n’est pas quand ça va mal, la crise c’est quand ça change.

    Economiste et directeur de recherche au CNRS, Frédéric Lordon livre ses réflexions économiques et philosophiques sur l’origine de la « crise » avec/dans laquelle nous vivons depuis 5 ans ; considérations sur le capitalisme néo-libéral en vogue depuis 30 ans ; réponses aux questions du public.

    (« Vents Contraires », audio 69 minutes, enregistré le 6 décembre 2012 au Théâtre du Rond-Point)



    audio-haut-volume-icone-7437-48
    Open Government : peut-on écrire la loi tous ensemble ?

    un Parlement plus à l’écoute des citoyens que des groupes d’intérêts privés.

    Dans ce deuxième épisode de #POLITIQUE sur la gouvernance ouverte, Christophe Payet développe la question de la participation en ligne au processus législatif.

    (« France Culture Plus », audio 12 minutes, 11 mars 2013)



    cam-web-icone-4529-48
    Amanda Palmer: The art of asking

    I think people have been obsessed with the wrong question which is : « How do we make people pay for music? » – What if we started asking: « How do we let people pay for music? »

    « Inspiring » est le mot le plus sélectionné par les internautes pour décrire cette magnifique causerie pleine d’humanité et de sincérité de la chanteuse « punk cabaret » Amanda Palmer ; ses débuts comme mime de rue et de sa relation intime et particulière avec ses « clients » ; de son expérience réussie du crowdsourcing pour déjouer le business model éculé de l’industrie musicale ; de la nécessité d’installer une relation de confiance entre l’artiste et son public, préalable nécessaire à toute relation humaine.

    (« TED Talks », vidéo 13 minutes en anglais, mars 2013)

    ***

    Les icones sont [by|nc] icones.pro

    Une réflexion au sujet de « Liens fleuris #1 »

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s