Données fleuries #9

En vedette

L’ouverture des données de la RATP est une source d’inspiration pour de nombreux datalovers ! J’ai déjà évoqué, ici et , les projets « Metro Meeting Point » et « Metropolitain », voici maintenant le prix de l’immobilier par métro concoctée avec ingéniosité par le site MeilleursAgents.com.

Carte des prix du m² par station de métro (détail).
Carte des prix du m² par station de métro (détail).

Non seulement ce projet est pertinent, mais il est aussi très bien réalisé : la carte est claire, sobre et efficace, tandis que les graphiques utilisés pour afficher la valeur de chaque ligne de métro et de chaque station selon le marché immobilier sont d’une grande limpidité. L’intégration vers Facebook et Twitter est bien pensée. A mon sens, c’est du « zéro défaut » et prouve que la data n’est pas spécifiquement orientée « journalisme » ou réservée aux mastondontes du marketing : ce type de projet peut, de toute évidence, s’inscrire dans une politique de communication intelligente sur des plates-formes commerciales plus modestes sans dévoyer l’information. Et, finalement, il rend service au public.

La minute datajournalisme

J’avoue que j’avais hâte de savoir ce que le projet Feowl allait donner quand il a été lancé l’an dernier par la jeune (quoique expérimentée) équipe de J++. Un aboutissement évident aujourd’hui : The Cameroon electricity crisis offre un panorama impressionnant de la puissance d’une récolte de données participative (c’est pour éviter de dire crowdsourcing) lorsque l’open data fait défaut.

The Cameroon electricity crisis (détail).
The Cameroon electricity crisis (détail).

Ce sont donc plus de 8 000 coupures d’électricité qui ont été dénombrées et géolocalisées en 9 mois par le projet (via Feowl… et via d’autres moyens, comme me l’a confié une source proche du dossier), cet exercice d’autonomisation – traduction horrible de Google pour empowerment – voulant mettre au jour l’état effroyable du réseau électrique au Cameroun. J’espère (comme un certain Kayser-Bril Nicolas, sans doute) que ce projet servira de base à une enquête plus poussée ; c’est à ça (aussi) que doit pouvoir servir le datajournalisme.

***

Hollande fait pleuvoir, Chirac fait monter la température et Sarkozy provoque la canicule ! Ce n’est pas moi qui le dit, mais le camarade Jean Abbiateci cette semaine où le climat politique français est particulièrement torride.

Les présidents de la Vème République ont-il un impact sur la météo ?
Les présidents de la Vème République ont-il un impact sur la météo ?

S’inspirant d’une petite note facétieuse et météorologique du « Guardian », Jean a décidé d’aspirer les données mensuelles du site Infoclimat pour Paris afin de comparer le temps qu’il a fait au cours de l’exercice du pouvoir par chaque Président de la République. Les conclusions sont évidemment (un poil) farfelues mais c’est l’exercice de datajournalisme qui est apprécié ici. D’ailleurs, François Hollande lui-même en a fait une allusion cachée et nonobstant lumineuse au cours de son voyage au Maroc cette semaine, c’est dire.

La minute viz

Le titre de cette visualisation résume bien le propos et le sentiment général. Hadopi : tout ça pour ça, pondue par WeDoData pour le magazine Tsugi (en kiosque), est une infographie décrivant pour le mieux l’insondable (enfin, si, justement, il est sondable) gouffre financier dont la Haute autorité est responsable.

Hadopi : tout ça pour ça (détail).
Hadopi : tout ça pour ça (détail).

Le nombre d’avertissements envoyés aux internautes, mis intelligement en relation avec les condamnations effectives – le tout rapporté au budget de fonctionnement du bouzin – est tout simplement une gabégie. Parfaitement démystifiée. Tiens, ça me donne envie de relire un très bon article de Laurent Chemla sur « Owni », publié il y a déjà 2 ans.

***

How Far is it to Mars? (via) s’adresse aux amateurs (nombreux) de parallaxe et (encore plus nombreux) de conquête spatiale. Ou : comment représenter une distance dans le cosmos à l’aide de HTML et de petites étoiles.

Distance to Mars (détail).
Distance to Mars (détail).

En partant du principe simple que 100 pixels sur l’écran représenteraient le diamètre de la Terre (12 756 kilomètres), ce joli site nous fait partir dans le système solaire en direction de la planète Mars. En passant par la Lune pour mieux se représenter les distances. Comme attendu (et sans doute un peu plus important que prévu), le trajet est effectivement très long et le truc fait indéniablement son effet !

La minute Demonocracy

En matière de visualisation de données, les gars de Demonocracy (« l’ignorance est une bénédiction, la réalité ne l’est pas ») sont de sacrés cadors. Deux récents exemples de leurs indéniables compétences à nous décrocher la mâchoire avec de la data.

The European Super Highway of Debt montre à quel point les pays qui tirent la langue en Europe – Portugal, Irlande, Italie, Grèce et Espagne qu’on désigne avec un certain mépris les PIIGS – sont endettés.

The European Super Highway of Debt (détail).
The European Super Highway of Debt (détail).

Le processus de visualisation est toujours le même : on part d’un billet de 100 euros, et on zoome en arrière en augmentant la quantité d’argent liquide pour finalement représenter des masses colossales de devises transportées par poids-lourds. Cette infographie permet de prendre la mesure du problème actuel et informe précisément de la dette (remboursable ou pas, l’avenir le dira) que chaque pays doit à chaque banque.

***

Cyprus Financial Crisis: Deposit Confiscation se focalise plus particulièrement sur la crise chypriote, en reprenant le même code narratif que les autres infographies de cette série.

Cyprus Financial Crisis: Deposit Confiscation (détail).
Cyprus Financial Crisis: Deposit Confiscation (détail).

Tout est passé au peigne fin et visualisé : le problème du renflouement des banques, l’économie chypriote – et son incroyable rapport « dépôts » contre « PIB » – ou encore la manière dont il est prévu que le pays soit finalement démantelé. Tout y passe, et comme souvent (même si cette infographie est un peu plus « bavarde » que les autres), les images parlent souvent mieux que les mots.

Veilleries

Deux trucs plutôt gentils passés dans le radar récemment et qui méritent sans doute de figurer ici – même s’ils commencent un (tout petit) peu à dater :

  • Après l’appel lancé par « Human Rights Campaign » au cours des discussions au Sénat étatsunien sur le mariage gay, Facebook a plongé dans le big data (en l’occurrence ses propres données) pour voir l’impact de l’opération « changement de photo de profil » (le carré rouge avec le signe égal blanc). Showing Support for Marriage Equality on Facebook est le résultat de cette étude des données, notamment sur le plan démographique et géographique.
  • Le « Huffington Post » a compilé les rapports concernant les homicides et les morts accidentelles impliquant des armes à feu aux Etats-Unis depuis le massacre de Newton le 14 décembre dernier. Le résultat : Mapping the Dead: Gun Deaths Since Sandy Hook, une visualisation impressionnante regroupant sur une carte les 2 244 victimes dénombrées en moins de 100 jours (il faut cliquer sur le bouton « Next »), et pour aller plus loin le (gros) article de contexte.

Cet article a été publié sur le site News Resources en avril 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s