Données fleuries #11

En vedette

Sans conteste, Inequality and New York’s Subway est le projet intelligent par excellence : réaliser un « mashup » entre le revenu médian des ménages et les stations du métro new-yorkais.

Inequality and New York’s Subway (détail).
Inequality and New York’s Subway (détail).

C’est encore une fois l’ouverture des données des transports publics qui a inspiré ce joli travail publié par Larry Buchanan pour l’élégantissime « New Yorker ». Au départ, un constat du magazine : « New York a un problème avec l’inégalité de revenus. Et cela s’empire – les mieux payés gagnant toujours davantage et les moins payés gagnant toujours moins. Le long des lignes de métro, les salaires varient de la pauvreté à une richesse considérable ».

En croisant les données du recensement américain avec la géolocalisation de chaque station de métro, le projet dresse donc une cartographie enrichie de l’état de la mégapole. Et a même donné des idées à des admirateurs, comme Noah Veltman, qui a repris les données de la visualisation pour réaliser la sienne de manière un peu différente – mais tout aussi intéressante.

La minute Raphael

Raphael.js est une librairie JavaScript qui permet de personnaliser des graphiques vectoriels. Elle est de plus en plus utilisée, cette semaine encore joliment.

L’espace par habitant en France par exemple, de l’artisan Pierre Breteau, qui a eu l’idée de représenter l’espace dont « les habitants ont virtuellement accès en fonction de leur lieu de résidence » – grâce, ici aux données de l’Insee.

L’espace par habitant en France (détail).
L’espace par habitant en France (détail).

L’exercice est réalisé sur 10 villes savamment choisies à chaque bout du spectre pour rendre la visualisation particulièrement pertinente, et offre ainsi une perspective qu’il serait complexe de représenter autrement : les Levalloisiens « bénéficient » de 38 m2 par habitant tandis que les Pétromiquelonais (qui sont 10 fois moins nombreux il est vrai) jouissent de 40 km2.

***

Andrew Bergmann, avec sa visualisation Personal Space, raconte la même histoire en pieds carrés sur « CNN Money ».

Personal Space (détail).
Personal Space (détail).

Là, ce sont 20 cités à travers le monde qui ont été sélectionnées. Bonne nouvelle, les données sur Paris se recoupent (520 pieds carrés faisant bien 48 m2. Un score bien meilleur que celui de Manille – où l’on vit très serré – mais très inférieur à d’autres capitales européennes – comme Londres ou Berlin – sans parler de Lima, au Pérou, et ses 350 m2 par tête de pipe.

La minute gazouille

TweetMap (via) est un projet que Peter Smart et Rob Hawkes ont développé pour le plaisir de découvrir les limites de la visualisation en temps réel. Et en guise de défi ils ont choisi Twitter.

TweetMap (détail).
TweetMap (détail).

Cartogramme en temps réel (tel qu’annoncé, en tout cas) du monde qui tweete, les pays se forment et se déforment selon le volume de micro-messages qui en sont issus. Pour être parfaitement honnête, vu la taille de la Belgique et de la Suisse par rapport à la France, il me semble que le coefficient correcteur est un peu fort (et je ne mentionne pas ici la taille du Groenland). Et le truc est également un peu statique, ce qui tue passablement l’effet attendu avec le « temps réel ». Bref, c’est du big data en beta.

***

Autre projet prometteur autour de Twitter, lui aussi (semble-t-il) en beta, Where Does My Tweet Go? (WDMTG) veut « mesurer la propagation des tweets à travers le monde ». Et si possible avec de jolies couleurs.

Where Does My Tweet Go? "Rocco Siffredi président d'Italie ?" (détail).
Where Does My Tweet Go? « Rocco Siffredi président d’Italie ? » (détail).

Issue des cerveaux fertiles de l’équipe française de MFG Labs (galaxie « Dataveyes » ou « Cinemur », pour situer), cette plate-forme est potentiellement puissante pour la mesure de l’influence des marques sur Twitter – c’est à mon avis la première cible commerciale de WDMTG – mais aussi, sans doute, des médias, des politiques ou des artistes. Encore faut-il que ça fonctionne ; j’attends encore une réponse de Benoît Vidal au sujet du Twitter Connect et donc du « my » dans « where does my tweet go ». Un projet à suivre quoi qu’il en soit.

La minute carto

J’ai découvert Radical Cartography de Bill Rankin il y a juste un an. Son dernier bébé, le sentimental French Kisses, est une nouvelle visualisation de ce fan d’ArcGIS et cartographe pointilliste.

French Kiss (détail).
French Kiss (détail).

Au départ, Bill a juste puisé dans la base de données de Combien de bises ? (« se fait-on dans le département pour se dire bonjour »), un site qui a bien buzzé eu son heure de gloire en 2007, et qui avait comptabilisé près de 75 000 votes pour recueillir cette information essentielle. Très utile en tout cas pour ne pas commettre un impair d’étiquette en rendant visite à la cousine Joséphine.

La minute utile

596 Acres est un magnifique projet mêlant « open gov », « crowdsourcing » et « solidarité ». Le principe est de dresser une carte des terrains municipaux (et/ou des terrains privés dont les propriétaires ont proclamé vouloir en faire bénéficier le public), notamment sur les territoires défavorisés, afin de permettre à la population de s’organiser pour se réapproprier ces parcelles oubliées derrière des grillages ou des palissades.

596 Acres (détail).
596 Acres (détail).

Outre la carte, il s’agit d’une communauté de bénévoles qui fournissent du soutien éducatif et juridique autour et grâce à la plate-forme. Le projet concerne à ce jour la ville de New York, mais le code du projet est disponible sur le Github de Eric Brelsford et le site offre ses services pour étendre cette initiative à d’autres villes.

***

Haïti 2010 > 2013 est un excellent site produit par « ARTE » pour accompagner le documentaire Assistance mortelle, diffusé le 16 avril. Il souhaite illustrer le fossé qui s’est creusé entre les promesses de dons de la communauté internationale au lendemain du terrible séisme à Haïti en 2010 et la réalité de cette générosité.

Assistance mortelle, Haïti 2010 - 2013 (détail).
Assistance mortelle, Haïti 2010 – 2013 (détail).

Les données utilisées pour cette webapp bien ficelée sont celles de Lessons from Haïti, un organisme créé par les Nations Unies pour « apporter toute la lumière sur la situation en Haïti ». Les chiffres éloquents dénoncent l’insuffisance de l’action internationale à coup de dataviz colorées. C’est plutôt sobre et très efficace.

Veilleries

Trois trucs plutôt gentils passés dans le radar récemment et qui méritent sans doute de figurer ici – même s’ils commencent un (tout petit) peu à dater :

  • Comme son titre l’indique, Tableau Public 8 Launches annonce la nouvelle version de la plate-forme Tableau, qui commence à faire un sacré bout de chemin dans le monde de la data – comme ces tremblements de terre au Japon depuis 1900 (« New Scientist ») ou ce comparatif des forfaits iPad à travers le monde (« Wired »).
  • Quadrigram, pour sa part, est une (assez) (nouvelle) plate-forme de création et de partage de visualisation de données qui semble très prometteuse. En attendant de voir la bête en action avec des exemples précis.
  • Il y a longtemps que je n’étais pas allé traîner sur Les Echos Data. A ne pas rater, une très jolie webapp qui fournit 60 indicateurs économiques dynamiques dans plus de 200 pays dans le monde, accompagnée d’une petite fiche data d’un « pays du jour » propulsé par la société Articque.

Cet article a été publié sur le site News Resources en avril 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s